Tarte fine aux aubergines grillées

> 1 pâte brisée (maison ou indus)
> 1/2 aubergine
> 1 tomate (petite)
> 1/2 cébette
> un peu de farine
> huile de tournesol
> 1/4 de bouquet de persil

Lire la suite

Tatin de tomates confites de Gut

Pas une vraie recette, mais simplement le partage d’une recette de Cuisine de Gut : la délicieuse tatin de tomates !

Pour la marche à suivre, je te laisse visiter directement son site, car (comme à son habitude) tout y est parfaitement expliqué !

 

 

 

 

Brick aux asperges

Pour 8 triangles

> 4 feuilles de brick
> 200g de pieds d’asperges épluchées
> 1 oeuf
> 70g de crème fraiche
> 10g de maïzéna
> 20g de gruyère rapé
> un peu de persil, un peu de piment
> sel & poivre

Lire la suite

Tartines à l’avocat

Une recette qui n’en est pas vraiment une mais qui donne des idées 😉

> 1 avocat
> 10 pretites tranches de pain (grillées ou pas, comme tu veux)
> 1 échalote
> sel, poivre, zaatar (ou n’importe quelle épice qui te plait…)
> huile d’olive, sauce soja

Lire la suite

Poireaux confits

> autant de poireaux que tu veux (faudra juste te trouver un plat géant si tu veux en faire plein…)
> huile d’olive
> piment, herbes de Provence
> sel & poivre

Faut pas être super pressé.e pour cette recette, la cuisson est suuuuuuper longue…

Lire la suite

Crackers aux graines

La version #BouffePorn de l’apéro, c’est pas plus sain, pas moins gras, c’est juste plus maison…

La recette initiale vient du blog Les Cookines, et elle s’appelle : Crackers à partager – Graines & Huile d’olive.
Elle est relativement facile à faire pour un résultat qui en jette 😉

Pour 1 belle assiette pleine :

> 100g de graines (ici, tournesol, pavot, sésame)
> 220g de farine
> 1 cuillère à café de levure chimique
> 50g d’huile d’olive
> 60g d’eau
> sel, poivre, piment (ici, piri-piri)

Lire la suite

Tourte aux pommes de terre

La tourte à la pomme de terre, joyau de la gastronomie forézienne en dépit d’une grotesque tentative d’appropriation par les berrichons, comme tous les plats simples, ne souffre pas la médiocrité à commencer par celle des patates : il te faut de la pomme de terre à chair ferme, type Pompadour, et rien d’autre.

Cette première difficulté écartée, abordons-en une seconde, d’ordre politique. En gros, quand tu te lances dans cette tourte, on te somme de choisir ton camp entre :

  • les feignasses iconoclastes qui font pré-cuire leurs patates à l’eau pour accélérer la préparation…
  • les obsessionnels intégristes qui envoient la tourte au four avec des patates crues.

Lire la suite